Malgré les bons résultats, l’exchange crypto Bitspark vient d’annoncer sa fermeture prochaine. La plateforme de Hong Kong n’a pas réussi à fédérer suffisamment en interne.

 

Bitspark : l'exchange cessera ses activités le 3 mars 2020

L’annonce a été faite dans un communiqué officiel du PDG de Bitspark, George Harrap. L’homme fait part de sa « grande tristesse », et indique que l’exchange connaissait pourtant de bons résultats ces derniers mois :

« Cette décision n’a pas été prise à la légère, en particulier à cause des excellentes performances que nous avons connues depuis la sortie de notre produit Cash Point en fin d’année dernière, qui a connu une croissance de mois en mois de 400%. »

👉 Découvrez notre article : Quelle plateforme choisir pour acheter du bitcoin ?

 

Restructurations internes et difficultés à Hong Kong

Les raisons qui ont poussé l’exchange à cesser ses activités sont évoquées très brièvement. Harrap parle d’une « restructuration interne » qui n’aurait pas fonctionné, ainsi que d’une « décision interne des actionnaires ». Pour l’instant, on n’en sait pas plus. Le PDG de Bitspark évoque également les tensions à Hong Kong et le coronavirus : « Bien que les émeutes de Hong Kong et l’épidémie de virus ne nous aient pas beaucoup affectés, ils n’ont certainement pas aidé la situation ».

Les utilisateurs de Bitspark pourront encore retirer leurs cryptos jusqu’à la date du 4 mars. Passé ce délai, les identifiants utilisateurs seront désactivés pour 90 jours. Ils devront alors contacter le service client de l’exchange s’il reste des fonds sur leurs wallets.

👉 Lisez notre guide sur la sécurité des actifs et les wallets crypto

 

La décision a également été confirmée par Maxine Ryan, la cofondatrice de Bitspark :

Traduction : « Ce n’est pas une décision uniquement financière. Nous le faisons par respect pour les utilisateurs de Bitspark, les détenteurs de ZEPH [le token natif de Bitspark] et l’équipe. Personne ne devrait détenir une part dans quoi que ce soit juste pour la vanité, ou pour des promesses de richesses. »

 

Bitspark ne sera probablement pas le seul exchange à mettre la clef sous la porte en 2020. Au total, 20 exchanges ont cessé leurs activités en 2019. Parmi les raisons de la fermeture, beaucoup ont fait face à des attaques, ou ont été suspectés de faire transiter des fonds liés à la criminalité. L’entrée en vigueur de la 5e Directive Anti-Blanchiment d’Argent de l’Union européenne (AMLD5) a également rendu la vie plus difficile aux exchanges et prestataires de services liés aux monnaies numériques.

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
maskp

Un article avec un recapitulatif des exchanges fermés aurait été sympa pour rebondir sur la phrase "Au total, 20 exchanges ont cessé leurs activités en 2019"